Voyage en Polynésie française – Moorea

Voyage en Polynésie française – Moorea Large Image

Description

Bonjour à toutes et à tous, 

Deuxième étape de notre séjour en Polynésie: Moorea.

Aquarelle: Rose Nicolini

 

Nous établissons notre camp au Fare Tokoau, sur la côte ouest, proche d’Hapiti. 

Fare Tokoau

 

Le jardin s’ouvre sur une petite plage face au lagon.

Fare Tokoau

Fare Tokoau

 

La belle pelouse s’avère le terrain idéal à mes séances de yoga matinal,  minus l’arrivée des moustiques.

Fare Tokoau

 

Face à notre petite plage, un motu (îlot) pointe au milieu du lagon. Ni une, ni deux on entreprend une expédition kayak pour s’y rendre. 

Motu

 

Depuis le motu, le lagon est d’un bleu limpide.

 

Notre coin apéro sous son toit de palmes.

Fare Tokoau

 

Le coin barbecue du soir.

Fare Tokoau

 

J’en connais une qui aime la vie au grand air!

Bianca – Fare Tokoau

 

L’intimité du bungalow est préservée par une végétation dense et un toit fort bas.

Fare Tokoau

 

Et puis des fleurs, partout des fleurs! 🙂

Fare Tokoau

 

Comme mentionné dans le guide pratique de l’établissement, le chat dont j’ai oublié le nom peut parfois devenir très envahissant. Notamment pendant les repas. Pour le décourager, on nous a mis à disposition des pistolets à eau. Arme qui s’avère totalement inutile car ce chat aime l’eau. 

Fare Tokoau

 

Les bungalows sont Bien caché. 🙂 

Fare Tokoau

 

#filtrepolarisant

Motu

 

Le coin idéal pour buller…

Fare Tokoau

 

… et prendre l’apéro en famille.

Fare Tokoau

 

Tipaniers en Polynésie / frangipaniers à la Réunion. Les blancs sont les plus communs, mais il y en a aussi des rouges, des roses, des oranges…

Fleurs de frangipaniers ou Tipaniers

 

Le tiare est partout et diffuse son doux parfum. Curieusement la fleur n’a pas toujours le même nombre de pétales. Un généticien pour me donner une explication?

 

Les heliconias pendent joyeusement. Les bougainvilliers sont là aussi. Et ces feuillus bicolores m’intriguent. Quelqu’un saurait me dire leur nom?

 

Tiens une plante épiphyte comme à la Réunion. Là-bas elle pousse plutôt dans les forêts humides de l’île. Ici c’est au bord de la plage. C’est vous dire le degré d’humidité de l’air.

Plante épiphyte

 

Des pervenches de Madagascar, du gingembre rouge et le toit en palmes de cocotier de notre bungalow. 

 

Les tikis sont là pour éloigner les mauvais esprit. Ces statuts de pierre ou de bois sont omniprésentes en Polynésie. Ici il y en a deux dos à dos, c’est plus sûr!

Tikis

 

Hier nous sommes arrivées à la roulotte (camion bar à la Réunion, kind of food truck ) juste avant l’averse. Aujourd’hui nous sommes un peu en retard et elle est fermée. Un peu plus loin, le No Stress Restaurant nous régale de poisson cru et grillé. Pas de photos, on avait trop faim.

Le No Stress restaurant

Hinano et Hibiscus

 

Je vous ai déjà dit que la bière locale s’appelle Hinano?

Plage des Tipaniers

 

La plage de l’établissement les Tipaniers au nord de l’île. Ça doit être la plus grande concentration de touristes jamais observés pendant tout notre séjour en Polynésie. On ne se marche pas dessus.

Paréo en Polynésie, Sarong en Indonésie, Lamba à Madagascar. Ces étoffes aux motifs typiquement locales servent de serviette de plage, de robe, de châle. Ça et un maillot de bain et vous pouvez faire votre vie dans les îles.

 

L’aéroport de Moorea (où m’attend le caisson étanche de ma GoPro) n’est pas plus grand qu’une salle des fêtes. D’ailleurs entre les concerts de ukulélés, les gens qui portent des couronnes de fleurs et des colliers de coquillages, on s’y croirait.

Aéroport de Moorea

 

Au Revoir Moorea! 

Vue d’avion

Nous quittons la deuxième île au vent pour s’éloigner toujours plus de la civilisation. Direction les îles sous le vent!

Huahine nous voilà!

 

 

Laisser un commentaire

© Copyrights 2019 ROSE NICOLINI PHOTOGRAPHER

Powered by WordPress · Theme by Satrya