Voyage en Polynésie française – Huahine

Voyage en Polynésie française – Huahine Large Image

Description

Bonjour à toutes et à tous, 

3ème étape de notre séjour en Polynésie: Huahine.

 

Huahine est constituée de deux îles reliées entre elles par un isthme: Huahine Nui au Nord et Huahine Iti au Sud. Pour débuter notre séjour nous établissons notre camp à la pointe sud de Iti, sur la belle plage d’Hiva.

 

Aquarelle: Rose Nicolini

 

 

C’est bon on a la voiture. En avant pour un tour de l’île!

Baie de Mahuti

 

Après Parea la route monte en pente douce et nous amène au premier belvédère. La vue sur la baie de Mahuti et le lagon nous annonce la couleur. Ici on va se noyer dans le bleu!

Belvédère: Baie de Mahuti

 

Près du village de Faie, dans un bras de rivière, on trouve les anguilles sacrées. Elles mesurent plus de 2 mètres et ont les yeux bleus. Oui oui, regardez bien, on le voit sur la deuxième photo.

Les anguilles sacrées de Faie

 

La pêche traditionnelle utilise un système de parc à poissons en forme de W. 

Cage à poissons

Cage à poissons

Cage à poissons

 

Puis nous continuons jusqu’au motu Ovarei. La côte venteuse et la mer agitée nous dessinent un tout autre paysage que celui du paisible lagon.

Côte Ouest, motu Ovarei

Marae Manunu

 

Long de 40m c’est l’un des marae les plus grands en Polynésie.

Marae Manunu

Marae Manunu

 

Marae Manunu, roche

 

C’est l’heure du déjeuner. Nous sommes à Fare, la ville principale. L’adresse à ne pas manquer c’est le Huahine Yacht Club. 

Huahine Yatch Club

Huahine Yatch Club

 

Après ces heures de conduite on se rafraîchit avec une noix de coco. Bianca est fan! Boire à la paille, c’est bon elle gère.

Huahine Yatch Club

 

When in Polynesia… J’opte pour le sashimi de thon rouge. Un déjeuner tout en poisson!

Huahine Yatch Club

Huahine Yatch Club

 

La Baie de Haamene.

Baie de Haamene

Baie de Haamene

 

Fare son centre ville…

Fare

 

…sa plage.

Plage de Fare

 

Thumbs up! On valide.

Fare

 

Roulotte

 

On visite la jolie galerie d’un collectionneur de coquillages. Il ne les ramasse jamais vivants bien sur. Et le meilleur moment pour en trouver sur la plage, c’est après une tempête. Il a fait le tour du monde et possède de jolis spécimens provenant de nombreux pays. 

Coquillages du monde

 

Puis nous retraversons le pont vers Iti. La lumière de fin de journée sur cette végétation luxuriante m’enchante.

Un pont entre deux îles

 

Baie de Bourayne

 

 

 

Les nuages avancent et l’orage pointe. Notre belle plage paradisiaque prend soudain une dimension dramatique nouvelle.

Plage de Hiva

 

Camping de Hiva

 

Notre maison bleue. 

Camping de Hiva

 

La pluie tombe pendant que le soleil brille.

 

Au matin l’orage d’hier est déjà loin et le bleu est revenu de plus bel.

Plage de Hiva

Plage de Hiva

Plage de Hiva

Plage de Hiva

 

Puis après avoir entasser 1 valise, 6 sacs à dos, une poussette, un parasol et 5 passagers (dont une sur un siège auto) dans une 205, on retourne à Fare. Là nous y attend notre prochain transport vers le paradis.

 

Un bateau navette nous amène au motu Murimaora où se trouve notre bungalow.

 

Et pour apporter les bagages sans encombre, rien de plus pratique qu’un bon vieux John Deer.

Motu Murimaora

 

Pour le déjeuner j’ai préparé le thon en ceviche. 

Ceviche de thon blanc

 

Solitude

Motu Murimaora

 

Le bonheur c’est une noix de coco fraîche et des gonflettes. 

Motu Murimaora

 

Un double arc-en-ciel nous souhaite la bienvenue.

Motu Murimaora

 

Ma princesse et sa couronne de palme.

Motu Murimaora

 

Barbecue time. Au menu côtelettes de mouton et fei. Ce sont les bananes à cuire.

 

 

Je me réveille aux aurores et en profite pour capturer des images du levé du soleil.

Motu Murimaora

Motu Murimaora

 

 

 

 

Lecture à l’ombre ou expédition canoe. La journée se présente bien.

Motu Murimaora

Motu Murimaora

 

Notre barbecue face à la mer. Inspirant.

Motu Murimaora

 

Tous en hamac.

 

Le lendemain on décide d’explorer l’autre côté du motu. On traverse la plantation de cocotiers et on trouve les kayaks.

Motu Murimaora

 

Le soleil tape fort et Bianca se met bien à l’abris. De ce côté de l’île l’eau est peu profond et calme. On pagaie doucement le long de la côte. 

Motu Murimaora

 

Un restaurant les pieds dans l’eau.

Motu Murimaora

 

Le soir on prend l’apéro du côté ouest de l’île pour admirer le couché de soleil sur l’île mère. 

Motu Murimaora, vue sur Huahine Iti

Motu Murimaora

Motu Murimaora

 

Le dernier matin, je suis à nouveau réveillée à l’aube. Et j’en profite pour photographier notre petit coin de paradis, sa plantation de cocotiers et l’île mère éclairée par la lumière du matin.

Motu Murimaora


Motu Murimaora

Motu Murimaora

Huahine Iti

 

Les cocos germés sont délicieux à manger.

Cocos germés

 

 

Selon la tradition polynésienne, on fabrique des couronnes de fleurs. On choisit des hibiscus. 

 

Bianca valide la couronne d’hibiscus et pour une fois la garde sur la tête.

Flower power

Motu Murimaora

 

Et voilà! Notre séjour à Huahine est déjà terminé. Maintenant direction Raiatea!

Laisser un commentaire

© Copyrights 2019 ROSE NICOLINI PHOTOGRAPHER

Powered by WordPress · Theme by Satrya